oct 18, 2012 | Post by: Nina No Comments

Le choix du passionné: si j’étais riche ce que j’achèterai à la FIAC 2012 et comment j’en disposerai

Je suis allée à la FIAC et dans mes rêves j’ai  acheté quelques oeuvres qui vont à merveille avec  mon immense appartement virtuel sur les bords de Seine. J’imagine déjà l’accrochage, laissez moi vous guider.

Il y aurait tout d’abord cette installation de Rosa Barba représentée par la galerie carlier | gebauer . C’est une boite transparente dans laquelle une bobine de film danse aussi mécaniquement qu’aléatoirement, jusqu’à nous hypnotiser. Cette oeuvre je ne la mettrai pas dans mon bureau virtuel, car je pourrais rester des heures à la regarder, à parier sur tel mouvement plutôt qu’un autre dans la prochaine seconde et être à tous les coups trompée par la magie du hasard.

Only Revolutions, Rosa Barba from Nini Stan on Vimeo.

Puis à la place d’une porte j’aurai cette installation intitulée « Défense d’entrée » de Lara Favaretto représentée par la galerie Franco Noero (jeune section). L’oeuvre transforme les rouleaux de lavage de voiture en danse poético arty, le déplacement de l’objet rendent ces rouleaux complètement « bankable ».

Lara Favaretto représenté par la galerie Franco Noero

Une fois passé entre ces rouleaux fous et chatouillants, une pièce dédiée à l’installation d’Ugo Rondinone représentée la galerie Eva Presenhuberpar  surprendra mes invités! Ils penseront que j’ai oublié de mettre les fruits dans une corbeille sur une table mais ces poires par terre, ce n’est pas une erreur c’est « une nature morte » contemporaine. Ce sont des vrais trompe l’oeil, mais des faux fruits car ils sont réalisés en bronze. Ce petit tour de passe passe conceptuel d’Ugo Rondinone vaut bien un Duchamp de son époque.

Ugo Rondinone – Still Life – représenté  par la gallerie Eva Presenhuberpar

Pour faire écho à ce trompe l’oeil, rien de mieux qu’ un faux emballage pour ces faux fruits, j’accrocherai donc non loin, cette oeuvre d’Helene Appel représentée par la galerie The Approach (jeune section). Cet effet plastique est en réalité une aquarelle sur lin , la tromperie plastique est du plus bel effet.

Helene Appel représentée par la galerie The Approach, aquarelle sur lin

Dans la continuité de la surprise des matériaux utilisés, non loin se trouverait également ces dessins de Christoph Weber représenté par la galerie Jocelyn Wolf. Sur ce papier à dessin, l’artiste a dessiné, colorié avec du béton…ce choc des matériaux a attiré toute mon attention !

Christoph Weber à la galerie Jocelyn Wolf, béton sur papier à dessin

Ensuite pour apaiser les esprits de mes visiteurs et amis les plus dubitatif à l’art conceptuel, une pièce chaleureuse accueillerait l’ oeuvre de Doug Aitken représenté par 303 Gallery. Une oeuvre drôle qui fait parler les oeuvres

Doug Aitken représenté par 303 Gallery

En face je ne pourrais m’empêcher d’y mettre le néon de Cerith Wyn Evan  présenté par White Cube Gallery

si vous connaissez le nom de l'artiste, merci de me laisser en commentaire

Cerith Wyn Evans présentée par White Cube gallery

Toujours dans cette même pièce, j’aurai ce miroir tournant qui est assez énigmatique car à une distance normale d’un miroir où l’on vérifierait sa mèche ou sa cravate  celui-ci ne reflète pas le portrait de celui qui le regarde, paradoxal pour un miroir. Il reflète son environnement, et c’est l’oeuvre de Jeppe Hein représenté par la gallerie Johann König (jeune section)

Jeppe Hein

Jeppe Hein représenté par Johann König

Je m’arrangerai en revanche pour que cette sculpture de Günther Haese se reflète dans le miroir d’en face. Elle est fascinante par sa texture, le côté à la fois froid et métallique qui imite cependant des textures végétales…un contraste d’une grande force esthétique.

Günther Haese représenté par la galerie Sfeir-Semler

Enfin,  multimillionnaire que je suis virtuellement, j’achèterai sans hésiter cette oeuvre d’Anish Kapoor présentée par la galerie Continua.

Anish Kapoor représenté par la galerie Continua

J’hésiterai en revanche entre lui donner une place d’honneur, ou alors la garder secrètement, comme cette sculpture immense d’anish Kapoor cachée dans une grotte naturelle accessible à tous mais inconnue de tous et non balisée du minuscule village de San Gimignano ou encore derrière la porte du stand fiac de Lisson galerie qui cache aussi une belle sculpture de Kapoor, un peu comme un trésor réservé aux initiés.