mai 13, 2012 | Post by: Nina 5 Comments

De la machine à excrément à la benne gothique, Wim Delvoye détourne l’art sacré et le quotidien avec humour et dérision

Avant de prendre ses quartiers au musée du Louvres le 31 Mai 2012, Wim Delvoye est actuellement exposé à la galerie Perrotin. Qu’on se le dise cette exposition est absolument incroyable ! Si j’écrivais pour un magazine de mode je serai tentée par une expression du genre Wim Delvoye c’est le nouveau Jeff Koons. Mais Wim Delvoye n’a besoin d’aucune comparaison pour atteindre les plus hautes sphères de l’art contemporain, son oeuvre remarquable lui suffit.
Le travail de Wim Delvoye est riche et varié, il est connu notamment pour sa réinterprétation de l’art gothique. Avec des oeuvres monumentales, comme cette benne ou cette grue complètement incroyables !

Wim Delvoye, DumpTrunck 2006 http://www.wimdelvoye.be/

Wim Delvoye Caterpillar 2002 http://www.wimdelvoye.be/

Mais aussi des oeuvres réalisées à partir de maquette d’église gothique transformée et déformée en tour, en camion toujours avec ces motifs gothiques découpés au laser.

Suppo (scale model 1-2) 2011 http://www.wimdelvoye.be/

La découpe de motif d’ornementation au laser a aussi été utilisé dans une série d’oeuvre appelé « Tyre » où Wim Delvoye métamorphose des pneus en sculptures délicates.

Tyre Wim Delvoye 2007 http://www.wimdelvoye.be/

Wim Delvoye Tyre 2009 http://www.wimdelvoye.be/

Une autre série d’oeuvres qui a rendu célèbre Wim Delvoye et sa « Tatoo Farm ». Wim Delvoye a eu l’idée des tatouer des porcs en partant du principe qu’ils prendraient de la valeur, physiquement et économiquement. Il a commencé ses expérimentations dans un abatoir américain puis a construit sa « Art Farm » en Chine où la legislation était plus clémente pour la réalisation de son projet. Avec son équipe ils ont tatoué des cochons avec des images variées : des basiques du tatouage: les croix et têtes de morts, l’imagerie de Disney avec Ariel la petite sirène et ses amies, mais aussi des logos comme celui de Louis Vuitton.

Art Farm 2005 http://www.wimdelvoye.be/artfarm

D’ailleurs Louis Vuitton ne s’en est pas offusqué, mais bien au contraire a proposé à Wim Delvoye de collaborer ensemble en lui proposant une exposition. Quand l’art se veut un tantinet contestataire, ce n’est pas simple, puisque les marques notamment de luxe intègre cette controverse en un événement hautement hype. C’est le meilleur moyen finalement de conserver une réputation de marque ouverte et arty. La porcherie vivante « Art Farm » a été installée sur la place du centre d’exposition de Shangai en 2008. Les cochons vivants n’étaient pas vendus, par contre une fois morts certains ont été empaillés, et pour les autres leur peau ont été récupérées, afin d’être vendus.

Pour continuer dans le non conventionnel qui caractérise Wim Delvoye, parlons maintenant de son projet Cloaca commencé en 2000 . Wim Delvoye partant du principe que tout dans cette vie est futile, il a alors souhaité construire la machine la plus inutile au monde et il a créé Cloaca, la machine qui transforme la nourriture en excrément en reproduisant mécaniquement et méticuleusement le processus de digestion humain.
Le fonctionnement de la machine en image dans cette vidéo en anglais:

Il a créé divers modèles, du plus petit que l’on peut avoir chez soi au plus sophistiqué qui commande électroniquement la « consistance » de l’excrément désiré : un sms a suffit à l’artiste pour commander une « diarrhée » à distance. Wim Delvoye s’est donc lancé dans la construction de machines aux propriétés différentes mais comme il le dit avec beaucoup d’humour « bien que les machines soient impressionnantes elles sont loin d’être parfaites, car même les gens qui ne sont jamais allés à l’école produisent de meilleurs excréments que ma machine ! »
L’artiste fait preuve de beaucoup de dérision face au marché de l’art, en témoigne cette publicité pour l’achat de ses oeuvres, qui ne sont autres que des reproductions d’excréments !

Derrière la provocation, il y a surtout beaucoup d’humour, cela ne s’invente pas l’artiste est belge. D’autres oeuvres en témoignent, notamment ces étuis luxueux à objet tout à fait quotidien: ici une mobilette, il en a aussi réalisé pour une tronçonneuse, un diable ou encore un arrosoir!

Wim Delvoye Etui à mobilette 2004 http://www.wimdelvoye.be/foundry

ou encore cette série de photo réalisée en 2000 où le land art fait écho à l’usage du post-it !

Wim Delvoye, Out Walking the Dog, Photography 2000

L’idée première de ce post, avant que je me découvre cette passion pour l’ensemble de l’oeuvre de l’artiste, était tout de même de vous parler de sa dernière série, les crucifix, présentée actuellement à la galerie Perrotin et jusqu’au 16 Juin. Wim Delvoye y déploie une série de crucifix qu’il détourne, ou plûtot tourne , étant donné leur position. Cette mise en scène est absolument renversante, les Christs en croix simulent via leurs différentes variantes le ruban de Moebius.

Exposition à la galerie Perrotin ©Studio Wim Delvoye

Wim Delvoye à la galerie Perrotin

A ne pas manquer également durant cette exposition le Twisted Dump Truck, l’eglise devenu camion et tordu, voir de près la réalisation de cette oeuvre est démentiel.

Wim Delvoye à la galerie Perrotin

Wim Delvoye détourne les objets: ils sacralisent ceux du quotidien en leur instillant une touche de baroque, et à l’inverse désacralise les cathédrales et autres sculptures religieuse avec humour.  Wim Delvoye, twiste littéralement l’art contemporain avec une bonne dose de dérision, d’irrévérence et surtout de talent.
Pour plus de fun je vous conseille la visite de son site web organisé comme la ville de Wim  Delvoye, cela vaut le détour !

  • http://twitter.com/PBernhardt_ Pascal B.

    Belle découverte ! hâte de découvrir ses deux expositions parisiennes

  • http://nourrituresentoutgenre.blogspot.com/ Petite Fleur

    Je n’étais pas très tentée par l’expo au Louvre, bien que j’ai un accès à l’année. En fait, je ne suis pas très art contemporain. Mais là, tu m’intrigues et m’intéresses. J’irai surement y faire un tour du coup !

    • ninistan

      L’idéal c’est de faire un petit combo galerie (entrée gratuite) -Louvre ! les deux vallent vraiment le détour, d’ailleurs j’en ai remis une louche pour l’expo au Louvre !

  • Pingback: Wim Delvoye au Louvre un jeu de piste contemporain dans les appartements de Napoléon ! Ninistan

  • Pingback: ma grand-mère en 3d |